OLF : mars 2022

  • Lundi 7 mars : Martignas – St Jean d’Illac, 27 randonneurs, 9 km 500
    Il ne fallait pas être en retard au lavoir de Caychac ce lundi car les premières voitures sont parties pour Martignas avant 13 h30 mais Francis, notre capitaine de sortie, a attendu l’heure H pour prendre la tête du dernier convoi.
    La randonnée démarre du parking du cimetière, à la sortie du bourg, après un petit repérage sur la carte IGN.
    Nous empruntons aux cyclistes leur piste qui passe au dessus de la route de contournement du centre ville pour rejoindre le Bassin.

    Avant un pont, nous tournons à droite pour descendre dans un bois pour suivre la sinueuse Jalle de Martignas jusqu’à un croisement de sentiers, l’occasion de faire une pause attendue et appréciée par certains. 

    Nous prenons un sentier qui nous ramène sur la départementale, à l’entrée de St Jean d’Illac.
    Nous traversons au premier passage piéton, face au cimetière (encore un !) que nous contournons  pour rejoindre le plan d’eau du lieu-dit “Laugey de Mongran” (merci les pancartes).
    Nouvelle pause avec passage de VTT cette fois.

    Nous reprenons notre marche entre lac et La Jalle (sans nom).
    Philippe reçoit une photo du groupe de randonneurs de l’ OLF parti faire des raquettes dans les Pyrénées.
    Pour leur répondre, il fait une photo de notre groupe au plus près de l’eau mais, chose exceptionnelle et rarissime parait-il, arrivé au bout du lac, il s’aperçoit que la photo n’est pas prise !
    Trop tard, la troupe est étirée. Il a beau appelé, nous ne serons qu’une dizaine à revenir pour une deuxième photo.

    Le parcours est vallonné et zigzague auprès des berges érodées de La Jalle.
    Nous remontons sur la départementale au niveau du pont. Des voitures s’arrêtent rapidement pour nous laisser traverser, groupé, pour rejoindre la piste cyclable.
    Avant de rentrer sur Blanquefort, Francis nous présente la prochaine sortie sur Lacanau
    et tout le monde le remercie pour cette superbe randonnée.

     Trace de Jean-Marc : 

     

  • Lundi 14 mars : journée à Lacanau,  20 randonneurs, 16 km 800
    (article spécifique) 

  • Lundi 21 mars : Eysines, 29 randonneurs, 11 km 600
    Départ du parking de la Vacherie, où nous faisons la connaissance de Christine, pour une randonnée dans la zone maraichère d’Eysines avec Christian en capitaine de sortie.
    Après le Pays Basque, la Bigorre, les Landes … il semblerait que le cochon noir arrive en Gironde.
    Passé le Moulin Blanc, nous marchons entre champs d’artichauts et serres où le personnel s’active.

En direction du centre bourg, Francis arrose ses nouvelles chaussures, histoire d’en vérifier leur imperméabilité.
Arrivés place de la mairie, nous profitons des bancs de l’esplanade pour une première pause. 

Pour rejoindre le Parc Lescombes, nous traversons la ligne D du tram à la passerelle tandis que le groupe s’étire … il faudra beaucoup plus de temps au croisement suivant, normal, il y a des feux piétons à respecter. 

Dans le parc du Pinsan, le chemin passe entre les sculptures sur bois dont un cobra charmé par le bâton de marche de Philippe,  et devant le mémorial de l’accident aérien de décembre 1987. 

Nous rejoignons le parc Lamothe-Lescure, parc sauvage proche de la rocade.

Dernier parc visité sur Eysines : le parc du Vigean et sa bambouseraie. 
Certains profitent de l’arrêt pour faire des étirements mais attention aux remarques quand Philippe n’est pas loin !

Pas de petite randonnée aujourd’hui mais Christian rassure les randonneurs : nous sommes proches de la dernière ligne droite, la piste cyclable,  qui nous ramène au parc de Majolan où les arbres en fleurs annoncent le printemps.

Les randos du jeudi :  

  • Jeudi 3 mars : Tanaïs, 13 randonneurs, 8 km 200
    Derniers mimosas en fleurs à Paloumey.
    Les enfants sont dans la cour de récré. Un ballon nous arrive :
    “He Monsieur, le ballon ? Merci” disent-ils tous en chœur.
    Nous poursuivons dans la forêt. Solidarité du groupe : tous, nous passons le ruisseau les pieds “presque” au sec.
    Dimanche 6, chasse aux sangliers ….! Guy
  • Jeudi 10 mars : Blanquefort-est  et parapluies … 9 randonneurs
    Parapluies pour certains et capuches pour les autres, nous partons avec sourires et bavardages entre nous, en clair cela va bien. Nous nous dirigeons vers la gare. Il y a les cerisiers du Japon, et nous, les Merisiers de Blanquefort…
    Commentaires concernant la passerelle bien glissante (danger) et ascenseur “encore” à l’arrêt…
    Le bassin de Dinassac, peu connu, une contribution à la biodiversité. Un arbre tend son bras pour nous faire admirer un magnolia.
    Nous terminons la boucle par la collège Dupaty, une ambition pour 2024. Guy
  • jeudi 17 mars : Tanaïs “paysan”, 11 randonneurs, 7 km 600
    En arrivant sur Tanaïs, le son des cloches nous fait penser aux animaux en pâturage à la montagne, instant de rêverie partagée entre nous.
    Les primevères tapissent le sol de la forêt.  Balade par-ci par-là, les chemins nous guident, les discussions nous accompagnent. Une orchidée ponctue la matinée. Guy

  • jeudi 31 mars : parcs et chantiers de Blanquefort, 13 randonneurs, 7 km 500
    Prévisions de la météo : pluie mais à Blanquefort, il y a un micro climat (la preuve).  
    Château Dillon : cela bosse tandis qu’un lacet fait défaut.
    Plus loin, le quartier de la rue Cardinal Lecot est devenu très “classe”.
    Rue “Lucie AUBRAC” pour ne pas oublier, une photo de ” Nous Tous”.
    Fongravey en plein effervescence : le Pôle Jeunesse se “bunkerise”, la piscine se dote d’une méga grue “Potain”. Étonnement de tous de voir de si près ce mécano géant qui nous laisse pantois… Guy

    et de Damien et Philippe :  
  • Jeudi 24 mars : Tanaïs sauvage, 14 randonneurs, 7 km 100

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>