OLF : de Lanessan à Beychevelle 09/05/2022

Nous démarrons la randonnée sur le parking du musée Hippomobile de Lanessan avec un petit encas et des viennoiseries, toutes fraîches, offertes par Jean-Claude.

Un œil sur le parcours de 17 km 400 préparé par Francis et Annie à partir d’un article de la rubrique “Balade” paru dans Sud-Ouest et précieusement gardé par Annie. 

 

A Saint Julien de Beychevelle nous traversons des pâturages où paissent moutons, agneaux et chèvres sous la vigilance d’un chien de berger qui surveille notre passage.

Dans les bois, les iris d’eau jaunes sont magnifiques. Quant à nous, nous marchons à bonne allure et sous  une température agréable grâce à la fraîcheur du sous-bois.

Nous traversons des vignes de Saint Laurent du Médoc et nous arrêtons près des buissons pour nous découvrir car la chaleur commence à se faire plus intense.

Nous traversons quelques domaines viticoles de Saint Laurent du Médoc où les ouvriers entretiennent des parcelles : château Caronne, château Labat où nous admirons les bâtiments en pierres, des chais.

 

Nous continuons notre randonnée dans la campagne de Saint Laurent du Médoc, entourés de paysages bucoliques où sur notre chemin quelques bouquets de fleurs multicolores ornent les talus.

Nous passons devant “la maison du chasseur” bien calme et tranquille en ce Lundi. Il n’y a que Cyril et Régine pour admirer la façade.

Nous passons devant un jardin d’agrément où des plates-bandes de fleurs artificielles nous font sourire. Pas besoin d’arrosage mais gare au soleil qui a fait tout pâlir. Notre imagination galopante nous fait penser à un cimetière pour animaux de compagnie. Qui sait ?  ou à des amateurs de fleurs en plastique moins difficiles d’entretien ?

Réchauffement climatique ou pas, l’eau de la jalle est très basse mais nous y prenons une petite pause pour nous rafraîchir.

Nous continuons vers une autre jalle moins asséchée,

puis nous nous dirigeons vers le château Lagrange dont nous traversons le magnifique parc.

Nous longeons l’étang où des oies prennent une pause à l’ombre et découvrons ce beau château.

Nous avons encore quelques kilomètres à faire avant d’arriver sur les bords de la Gironde où nous prendrons notre repas, attablés face au fleuve et avec les douceurs habituelles au dessert.

Nous regardons passer un bateau de marchandises et admirons les carrelets alignés le long des berges. Nous nous reposons un peu face à ce paysage calme et serein avant de reprendre la route et attaquer les derniers kilomètres du parcours en nous dirigeant vers le sentier des deux ports et le Château de Beychevelle.

Sur le chemin, nous en apprenons un peu plus sur la légende de Beychevelle. Nous parcourons un sentier où un cygne se repose sur la berge, nous surveillant d’un œil,

Nous continuons notre route et avons la chance de trouver dans le chai d’un château des employés qui nous autorisent à remplir nos bouteilles d’eau vide à cause de cette chaleur et à photographier l’intérieur du chai.

Plus loin, le magnifique château de Beychevelle apparaît : les jardiniers viennent d’en refaire l’entretien. Une vraie beauté. Nous les félicitons pour ce magnifique rendu.

Nous atteignons Lanessan vers 15 h 30, la tête remplie de beaux paysages.

Nous étions 13 randonneurs et avons parcouru 18 km 400.

Pendant ce temps, à Caychac,
4 randonneurs se sont retrouvés à 13 h 30 pour aller marcher à l’ombre des arbres de Tanaïs où le plan d’eau, pas encore asséché, est recouvert d’iris en fleur.

Une réflexion sur “OLF : de Lanessan à Beychevelle 09/05/2022

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>