OLF : lundis automnaux

  • Lundi 28 septembre : les 4 ponts, Majolan, 25 randonneurs, 13,6 km

En ce premier lundi d’automne, Martine, notre responsable de section, nous informe que les randos basculent en horaire d’hiver, à savoir l’après-midi, à partir de la semaine prochaine mais,
vu le succès du lundi matin, pendant une période test,
ceux qui le souhaitent, pourront continuer à se retrouver à Caychac pour 3 heures de marche le lundi matin.
Ensuite, Gérard nous propose une boucle sur Blanquefort en passant par la gare.
Coup de sifflet du chef de gare : inutile de traverser les voies pour continuer notre marche car un grillage a été posé. Nous devons emprunter la passerelle. Dures, dures les marches mais nous n’allons qu’en même pas emprunter l’ascenseur ! 

Premier arrêt aux normes Covid derrière le lycée du bâtiment.
En rejoignant la rue du Dehez, le groupe se divise, certains hésitant à emprunter l’escalier en bois dont l’accès était précédemment barré mais tous arrivent en même temps en haut de l’escalier !
Nous marchons sur la piste cyclable pour rejoindre Les 4 Ponts et la digue longeant la Jalle d’Eysines avec vue sur la forteresse et le bourg tandis qu’un troupeau a vue sur notre train de randonneurs.

Nous traversons Majolan où la nature envahit de nouveau les plans d’eau après les travaux de curetage du printemps.
Retour par Château Dillon où une machine à vendanger travaille.


  • Lundi 5 octobre : Parempuyre, 18 randonneurs, 12,2 km

Cet après-midi, Gérard amène la troupe sur Parempuyre pour faire le tour du lac avec retour par Le Pian et Tanaïs. 


 

  • Lundi 12 octobre : Tanaïs, 26 randonneurs, 10,980 km

Encore un bel après-midi pour suivre Marcel dans Tanaïs.

Gérard et son bâton trouvent le premier cèpe. Le coin est examiné de plus prêt et l’équipe Christian – Dominique se place en deuxième position.
Avant de traverser une route, le groupe de tête se retourne et, surprise, le reste des randonneurs est loin. Ils se demandent bien pourquoi.

Dans le bois suivant, chacun regarde ses pieds et c’est Thérèse qui nous présente le Lactaire Délicieux. Bon, délicieux il faudrait pouvoir goûter pour vérifier !
Après être passé par les Airials, nous arrivons à Caychac où le GPS de Gérard donne son verdict :
10km 8 … faut-il faire des tours du parking pour avoir un chiffre rond ?
Nous ne sommes pas fatigués. Personne n’est pressé de partir : les conversations continuent …


  • Lundi 19 octobre : Parempuyre, 20 randonneurs, 11,6 km

Ce matin, 9 randonneurs ont marché dans Tanaïs.

Cet après-midi, après discutions entre potentiels capitaines de sortie, Christian nous propose une sortie vers la zone marécageuse des Padouens. A peine le signal du départ donné des cris demandent un arrêt pour attendre Guy légèrement en retard.
Nous rejoignons les écoles puis le quartier de La Rivière avant de découvrir de nouveaux bâtiments dans la zone industrielle. Ces messieurs doivent parler négoce de vin : Castel, Salin … et la troupe s’étire. 

Après une heure de marche, nous tournons sur un chemin sali par des souvenirs de pique-niques et passons un talus pour accéder aux rives du lac. L’arrêt boisson est apprécié.

Pour imposer leur rythme, un triumvirat prend la tête du groupe.
Nous  longeons le lac côté nature puis Gérard nous guide dans les hautes herbes qui font apprécier les pantalons.
Pour passer un fossé, une chaîne masculine se crée. Zéro chute.

Entre la peste ou le choléra, la pollution visuelle ou auditive,
Christian choisit la pollution auditive et nous fait marcher sur la piste cyclable longeant la route pour Parempuyre plutôt que de traverser les dépôts sauvages d’Arbudeau-Est.
Arrivés au parc, Sylvie aperçoit un chien qui ressemble à celui de Françoise … qui se promène derrière avec ses petits-enfants. Arrêt discussion.
Nous reprenons notre chemin entre lac et vignes.
Allez Daniel, plus qu’un petit bois pour arriver mais tu n’es pas le dernier.
Bon d’accord, Christine s’est arrêtée pour prendre des photos.

Après avoir traversé les terrains de pétanque du Neurin où, vu l’heure,  les joueurs sont nombreux,
la troupe arrive é  t  i  r  é  e.  

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>