OLF : Qui, Quoi, Où, Quand …

Qui : 17 randonneurs
Quoi : fleur ou champignon
Où : Tanaïs
Quand : lundi 24 juin 2019.

Pendant le séjour été 2019 en Dordogne de la section OLF, la randonnée au départ de Caychac continue.
Malgré un ciel nuageux, la canicule est annoncée.
Marcel suggère de rejoindre la fraîcheur de Tanaïs en voiture pour ne pas rentrer sous le soleil chaud de midi. Proposition … refusée.
Nous sommes motivés pour marcher et nous le suivons, décidés, en direction de la salle de réception. Notre passage intrigue sans plus des vaches.
Nous ne sommes pas en Amérique du Nord mais, à 9 h 30, nous apprécions déjà l’ombre des grands arbres. Nous n’allons pas nous plaindre quand la chaleur arrive enfin après des orages. En plus, hooo ! Gérard trouve un champignon et le donne à la photographe. Merci.
Surtout, à notre âge, ne pas oublier de boire :
Première pause alors qu’une cavalière souhaite passer, un arbre tombé l’empêchant de prendre un autre chemin. Son cheval, craintif, n’a pas l’habitude de voir tant de monde. Nous lui faisons une haie d’honneur silencieuse. Jean-Louis présente les armes.

Au milieu des fougères, Philippe cueille une rose. Sylvie la trouve très odorante. Cadeau. Philippe informe que de nombreux rosiers sauvages poussent à main droite.
Nouvel arrêt après un passage humide : des moustiques choisissent leurs proies.
Vite, vite la bombe anti-moustique de Sylvie !
Mais cela ne nous empêche pas de faire la pause suivante près d’un étang pour observer un canard.

Nous continuons à scruter les fossés et sous-bois … et Dominique trouve aussi son champignon.
Un peu plus loin, il y a une pieuvre rouge sur le dos, et deux, et trois …
Personne ne connaît ce végétal. Fleur ou champignon ?
Nous ne les touchons pas mais des photos sont prises pour lancer un avis de recherche.
Réponse d’Internet :
Anthurus d’Archer,
champignon comestible sans intérêt à odeur cadavérique pour attirer les mouches.
Et bien, ils nous ont attirés !

Nous attendons un petit retardataire pour traverser une route du Pian.
C’est Jean-Louis qui, s’en rien dire, arrive avec un champignon déjà savouré par la biodiversité animale. Il (le champignon) attire lui-aussi les randonneurs.
La chasse aux champignons continue de plus belle.

Nous arrivons en eau connue, aux Airials. Nous contournons le lac où canards et cygnes barbotent au frais au milieu d’une jonchée avec plumes d’oie.
Chemin faisant, Francis fait une proposition, honnête, à Françoise puis profite du dernier arrêt boisson pour proposer à tous une petite randonnée de 8 à 10 km sur Andernos lundi prochain. L’organisation de cette sortie donne lieu à débat.
Le soleil apparaît. Il fait de plus en plus chaud. Il est temps d’aller « cabaner nos maisons » comme dit Michèle.

24/06/2019 :
17 randonneurs
11,3 km en 3 heures soit 3,9 km/h de moyenne globale
(GPS officiel de Gérard)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>