OLF : Loupiac en Margaux

Après les fortes chaleurs, la pluie !
Suite à un week-end très arrosé … par la pluie et sous un ciel gris menaçant, les 13 randonneurs présents ce lundi 26 juin au matin sont favorables à la suggestion de Francis et Marcel :
la sortie à la journée sur Loupiac est remplacée par une balade matinale à Labarde suivie du pique-nique au port d’Issan.
Les chauffeurs modifient leur GPS, direction l’appellation Margaux.
La randonnée commence par une partie boisée et des marécages où nous subissons une première attaque de moustiques. Ouille, ça pique !

A la sortie du bois, ce n’est pas le loup mais la pluie qui nous attend.
Elle ne nous empêche pas d’admirer les jardins et le château Kirwan.
Quand elle s’arrête, nous en faisons autant car le temps est lourd : boisson et changement de tenue.

Nous demandons la permission de traverser le château Angludet.
Marcel et Francis se renseignent sur le chemin à suivre.
Ah, il fallait prévenir de notre passage pour que les chiens ne soient pas en liberté : la dame téléphone au château suivant pour qu’ils rentrent leurs chiens.

Nous atteignons le château Giscours sans la moindre morsure de chien.
Nos capitaines de route décident de rejoindre “la boucle des palombes”.
Nous voici de nouveau dans les bois et marais de Labarde.
Francis signale la présence d’une palombière un peu plus loin mais, ouille, ça pique.
Les moustiques sont de retour. Deuxième attaque.

A chacun sa tactique de défense :
Martine agite son foulard, Maryvonne agite un rameau et Sylvie partage … sa bombe aérosol.
Les moustiques, plus nombreux, gagnent : nous décidons de rejoindre rapidement le parking.

Nous reprenons les voitures pour rejoindre le port d’Issan.
Nous ne sommes pas les seuls à trouver ce site agréable car toutes les tables de pique-nique sont occupées.
Qu’à cela ne tienne, un peu plus loin, face à l’île de Margaux, un banc est libre. Nous nous installons autour pour partager notre repas mais la pluie arrive : deuxième averse.
Qu’à cela ne tienne, un salon de jardin qui a été blanc est remisé sous un arbre. Nous nous installons autour à l’exception de Françoise dont les genoux ont repéré une table qui se libère.
La pluie s’arrête pour nous permettre de prendre le café .

13 randonneurs.
10 km à pied.
26/06/2017

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>