OLF : mais qui ? mais quoi ?

Ils regardent. Ils scrutent. Mais qui ? Mais quoi ?
Avant tout, c’est le départ. Francis a pris les rênes du groupe, groupe de 20 car la météo nous annonce un petit grain vers 16 h.
Le pas est rapide en direction de la forêt de Tanaïs. Une pause s’impose. Quelle direction ? Cela repart d’un pas alerte.

Oui mais trop alerte pour apercevoir une borne à incendie qui date du  « camp de Tanaïs », un vestige de la dernière guerre, que nous a fait découvrir Cyrille qui en connaissait l’existence.
Le parcours se poursuit allègrement. Le pas est vif.

Un arrêt minute.
Top, nous repartons car la montre tourne et le ciel se couvre « parole d’éolienne »…
Après la petite Venise, eh oui cela existe aussi dans notre forêt, le grain arrive précisément à 15 h 55, grande précision des météorologues.

Nous arrivons à l’énigme de notre parcours : « la Dame Blanche ». Privée ou pas privée ?
Le groupe s’engouffre, toujours emmitouflé dans les fameux « Kway » … ou pas.
Là, Francis crée la surprise.
Nous sommes tous attentifs à ses explications sur l’origine du lieu de la Dame Blanche ainsi que sur le bâti historique d’une ancienne nef d’église en provenance de Bordeaux.
Nous avons notre 2 ème Henri !

Les violettes nous entourent mais cela se mérite avec une révérence.
Un autre grain nous rattrape.

Retour vers 16 h 15,
11,6 km
Contents mais humides.

Réalisation Guy et arrangement Joëlle.

Une réflexion sur “OLF : mais qui ? mais quoi ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML :

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>