Close

5 février 2019

OLF : janvier 2019

  • Lundi 7 janvier 2019 : Majolan, 28 randonneurs, 11,3 km maximum
    Après les échanges de vœux, c’est dans la bonne humeur que nous repartons pour une nouvelle année de marches.
    Pour cette randonnée de « décrassage », nous traversons le parc de Cambon pour rejoindre Majolan, entrée avenue du Général De Gaulle.
    Toujours curieux et prêt à plaisanter, le groupe s’informe sur la nature des travaux et, à la vue de la profondeur du trou, Philippe fait l’appel pour vérifier que nul ne soit tombé.
    Les pauses dans le parc, en plus d’être techniques, permettent à Martine et Marcel de communiquer des informations sur la section OLF et les futures sorties et à tous d’observer les nombreux oiseaux présents.

    Encore une petite pause pour changer de braquet avant de remonter la rue François Ransinangue. Un siège de fortune est trouvé et apprécié lors du regroupement avant traverser.
    Au regroupement suivant, nous observons des traces fraîches de sanglier. Pour cause de contraintes horaires, Guy propose deux options pour le retour sur Caychac. Six randonneurs prendront le tracé le plus direct.

    Pour le deuxième groupe, direction le château Breillan, puis traversée de bois et vignes pour rejoindre le centre équestre et Tanaïs où les panneaux de présentation sont commentés.

     

  • Lundi 14 janvier : Tanaïs – Le Pian, 23 randonneurs, 11,6 km
    Dire que les femmes au volant on droit à des réflexions…
    En ce lundi, c’est un homme quittant le volant qui a droit à des taquineries … et se gare mieux.
    Gérard souligne un fait rare : les hommes sont majoritaires aujourd’hui : 14 sur 23 randonneurs.
    Nous suivons Francis et Jean-Louis, à gauche vers Cambon puis à droite vers Tanaïs et toujours tout droit.
    Notre entrée dans le bois ne perturbe ni les Indians, ni le cheval qui profite de la nature et son accompagnatrice qui profite du téléphone.

    Marie-Ange absente, c’est Gérard qui propose sa spécialité : du gingembre confit. Il y a également graines et biscuits proposés à la pause-gouter. Bel esprit de partage.
    Alors que nous repartons, nous apercevons un groupe qui arrive mais nos chemins ne se croiseront pas. Il disparaîtra sans qu’on fasse connaissance.
    « A gauche ou à droite ? » Nos capitaines se concertent. Ce sera à droite avec découverte d’un nouveau lotissement et donc des bois en moins. Nous nous laissons guidés dans les différents quartiers du Pian avant de nous retrouver à un carrefour connu de presque tous avant Les Airials, son école, son lac.
    Francis agite sa casquette … Il voulait qu’on emprunte un autre chemin. Trop tard. Il discutait en fin de peloton.

    La procession fait un dernier arrêt devant des chenilles. Descendent-elles des pins ?
    Nous reprenons notre route en passant la frontière communale sans contrôle de la Douane. Nous rentrons à Blanquefort, rue Paul Verlaine.

     

  • Lundi 21 janvier : Blanquefort est et sud, 30 randonneurs, 12 km 
    Francis nous propose un petit circuit en ville pour arriver les chaussures propres à la réunion trimestrielle de notre section OLF.
    Nous partons donc vers le quartier de Tujean, quartier en mutation économique : bientôt, nous pourrons consommer frais.
    La mutation est immobilière autour de la gare, preuve à l’appui du bâton de Philippe. Ce n’est pas bien de montrer du doigt Dominique !
    Déjà 4 km et 1 heure de marche. Nous faisons un petit arrêt. Enfin, pas petit pour Joseph qui s’impatiente ni pour Daniel … qui part en éclaireur. Mais oui, nous serons à l’heure. Pas de train à quai et en vue. Nous pouvons traverser les voies pour rejoindre le lycée du bâtiment.

    Nous commençons des montagnes russes et certaines jambes vont s’en apercevoir.
    Rue du Dehez, montée vers le château Magnol et l’entrée des chais pour une séquence « souvenir ».
    Montée d’un escalier pour rejoindre la rue Lefévre et le pont qui enjambe la voie ferrée.
    Descente et montée dans Solesse avec arrêt pour admirer la gloire locale : la forteresse. Tous les nouveaux habitants de Blanquefort ne la connaissent pas.
    Descente vers le lavoir de Canteret, montée vers Cimbats et Dulamon.
    Rue Louis Pasteur, prés du centre ville, nos discussions ne perturbent pas moutons et poney.
    Château Dillon puis dernière montée, rue de Bigorre, of course, pour une arrivée à 16h 15 à la Maison des Services Publics de Caychac. Nous sommes en avance !

    Les gâteaux sortent des voitures ainsi que des randonneurs qui n’ont pas marché ce lundi.
    Martine, notre responsable, change le déroulé de la réunion :
    nous commençons par le pot final pour reprendre des forces puis questions diverses et planification les sorties du lundi et jeudi (voir compte-rendu).

    Merci aux pâtissiers et pâtissières. Merci aux animateurs des débats.

  • Jeudi 24 janvier : Majolan, 15 randonneurs, 8 km
    Randonnée matinale menée de main de maître par Marie-Ange sous un beau ciel bleu.
    (Commentaire et photo de Denis et Myriam)
  • Lundi 28 janvier : château Paloumey, 23 randonneurs, 10 km 
    Après un week-end humide, nous nous retrouvons à Ludon-Médoc pour une randonnée de 12 km reconnue le vendredi par Francis, Philippe et Jackie.
    « Hélas, sur le retour, à 4 km de Paloumey, un fossé rempli d’eau a posé problème. Nous renonçons à faire passer le groupe par là. Ce circuit sera repris ultérieurement » s’excuse Francis avant de nous proposer une boucle plus classique de 10 km.
    Qu’à cela ne tienne, nous le suivons sous un ciel plus que gris, accompagnés par le vent.
    Suite à la réunion trimestrielle où des règles de sécurité ont été rappelées,
    Denis, Joseph et Gérard cherchent des gilets jaunes  … pour être serre-files.
    La première traversée de la route de Pauillac ne doit pas être aux normes ! En tout cas, elle se fait dans la bonne humeur.
    Nous faisons une boucle dans les vignes où des tailleurs travaillent. Quelques randonneurs s’arrêtent pour discuter avec eux tandis que le reste de la troupe longe l’entrepôt super sécurisé de Barrière Frères.

    La deuxième traversée de la route de Pauillac est plus disciplinée et plus facile. Merci le rond-point.
    Alors que nous rentrons dans des bois une pluie fine arrive. L’averse ne dure pas mais les chemins sont bien humides.
    Après la pluie, le beau temps. Nous en profitons pour faire des arrêts avec dégustation de la spécialité du jour de Denis, informations par Jean-Louis sur la prochaine sortie à la réserve de Cousseau …

    Francis nous demande de marcher en ligne avec prudence car nous allons emprunter un bout de route avec virage.
    Pour que nous soyons bien vus, les serre-files se re positionnent. Daniel lève son parapluie : il n’est même pas jaune ! Pas sûr que ce soit efficace. En plus il est pliant, il ne peut pas s’en servir comme appui pour franchir le dernier passage périlleux.
    Arrivés au plan d’eau du château Paloumey, avant de reprendre les voitures, les plus techniques font leurs étirements.

     

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer